fond concert reggae

Bounty Killer

Né en 1972 en Jamaïque, Bounty Killer a considérablement marqué les années 90 et, depuis le début des années 2000, continue d’être un artiste incontournable. Toujours à l’affût des dernières tendances, il est un DJ reggae et dancehall renommé dans le monde entier.

Début de carrière

Bounty Killer passe son enfance dans un quartier pauvre de Kingston, Trenchtown puis déménage dans un bidonville nommé Dungle. Si la violence est quotidienne, la musique est également omniprésente grâce aux sound systems. Il y participe dès ses 9 ans et, à 14 ans, commence à se produire sous le nom de Bounty Hunter. Il faut néanmoins attendre l’année 1990 pour qu’il enregistre sa toute première chanson, Gun must done. Suite à ce premier single, il change son nom pour Bounty Killer.

Premiers succès

Au cours des années qui suivirent, Bounty Killer connut un succès grandissant. Ses tous premiers succès sont enregistrés au studio Jammy’s et sortent en 1993 dans l’album Jamaica’s most wanted. D’autres albums suivront rapidement et lui permettront d’assoir sa réputation dans le milieu musical. Reconnu pour la brutalité de ses textes, qui parlent aussi d’armes à feu, de la justice de rue et de la souffrance des ghettos, Killer devient le porte-parole de toute une communauté qui s’identifie alors pleinement.

Par la suite, il étendra un peu ses textes à d’autres sujets, comme les problèmes de société, la drogue, mais conservera toujours la dimension subversive qui a fait son succès.

Les années 2000

Très prolifique durant les années 90,  Bounty Killer est une star incontournable du reggae et ce, même si les singles ont été moins nombreux depuis le début des années 2000. Bounty Killer reste extrêmement réputé pour l’authenticité de ses textes, pour sa maîtrise vocale mais également pour son sens de l’innovation et son ouverture aux différents styles et univers qui ont nourri sa production musicale, année après année.

Concert Reggae : Tous droits réservés. Mentions légales.