fond concert reggae

Buju Banton

Né en 1973, Buju Banton, de son vrai nom Mark Anthony Myrie, est un artiste majeur de la scène ragga et dancehall bien que son style musical relève également du new roots.

Débuts de la carrière musicale de Buju Banton

Bien qu’il ait auparavant multiplié les apparitions dans l’univers des sound-systems, Buju Banton fait ses débuts en 1985 avec le titre The Ruler, produit par Robert French et, l’année suivante, enchaîne avec le single Stamina Daddy, cette fois produit par Winston Riley, qui sera suivi par un album éponyme. Il faut néanmoins attendre le début des années 90 pour qu’il commence à se faire remarquer par les producteurs, séduits par sa voix puissante et par un public plus large, attiré par l’originalité d’un artiste sans concessions.

Premiers succès

Le style musical de Buju Banton peut être qualifié de new roots bien que certains titres le rapprochent également de l’univers ragga. L’artiste n’a jamais caché ses nombreuses influences musicales parmi lesquelles on trouve notamment Peter Tosh, Burning Spear ou encore Bob Marley.

En 1992, Buju Banton sort son second album : Mr Mention. Cet opus réunit toute une série de titres incontournables et sera un succès commercial incontestable malgré des morceaux aux contenus controversés. En 93, il signe chez Mercury et sort l’album Voice of Jamaica. Cet album, synonyme de maturité pour Banton, lui permet d’aborder des thèmes plus variés, voire plus culturels.

En 95 sort l’album ‘Til Shiloh, qui relance le roots reggae et qui est considéré, à ce jour, comme le chef d’œuvre de l’artiste. On y retrouve des titres comme Champion.

Un artiste controversé

A l’âge de 19 ans, l’artiste s’est notamment fait connaître grâce à des titres au contenu controversé et véhiculant des messages de haine, notamment envers les homosexuels avec le titre Boom Bye Bye.

En 2009, après avoir sorti son album Rasta Got Soul, Banton est condamné à 10 ans de prison aux États-Unis et purge actuellement sa peine.

Concert Reggae : Tous droits réservés. Mentions légales.