fond concert reggae

Horace Andy

Né en 1951, à Kingston, en Jamaïque, Horace Andy, de son vrai nom Horace Hinds, est un auteur-compositeur-interprète qui s’est principalement illustré dans le genre musical reggae roots.

Enfance et premiers pas dans la musique

Élevé par sa mère, Horace Hinds a grandi dans un univers musical et, très tôt, commence à participer activement à différents sound system.

A 16 ans, sous son vrai nom, il enregistre un premier titre au West Indies Recording Studio : This is a Black Man’s Country. Nous sommes alors en 1967 mais le titre n’a que très peu de succès.

Horace Hinds se fait pourtant remarquer trois ans plus tard avec la ballade Got to Be Sure puis avec le titre See a Man’s Face. Sortie en 1972, Skylarking est une compilation qui permet de retrouver tous ces premiers succès.

Années 70 et albums à succès

Les années 70 furent synonymes de succès pour Horace Andy qui fut très régulièrement au top des charts grâce à des titres comme Love of a Woman, Just Say No ou encore Oh Lord Why Lord.

Il eut alors l’opportunité de travailler avec de nombreux producteurs bien que sa collaboration la plus rentable, financièrement parlant, ait été celle avec Bunny Lee au milieu des années 70. Le duo a alors sorti toute une série de singles qui devinrent des grands classiques tels que Zion Gate ou encore I’ve Got to Get Away.

Parallèlement, Andy sort son propre label : Rhythm.

Années 90 -2000

Depuis les années 90, Horace Andy collabore avec de nombreux groupes. Il a notamment participé sur plusieurs titres du groupe Massive Attack et ce, sur plusieurs albums. Au début des années 2000, il travaille avec Pierpoljak. Neuf ans plus tard, c’est avec le groupe anglais Alpha qu’Horace travaille dans le cadre de l’album Two Phazed People.

Concert Reggae : Tous droits réservés. Mentions légales.